Évolution du projet Robotics

 

Les élèves ont retenu cette année pour thème « les robots musiciens ». Il s'agit plus précisément de choisir un instrument de musique, de comprendre le principe physique exploité pour produire le son, mais surtout de l'adapter au monde de la robotique. Par exemple, les instruments à vent sont basés sur une résonance dans une colonne d’air. En ce qui concerne la flûte, ce principe a été adapté à la main de l'homme en disposant des orifices le long d’un tube. Notre robot-flûte ne dispose pas de doigts et son tube résonnant ne présente donc pas de trous. Il est néanmoins capable de produire les mêmes sons tout en défilant et en dansant. Le bagad d'Asimov sera constitué d'une flûte sans trous, d'une guitare sans barrettes, d'un piano sans cordes (!) mais aussi de deux xylophones et d'une batterie. Nous espérons que la parade de cette surprenante fanfare ravira les petits et les grands.

Par ailleurs, les élèves se sont remarquablement investis pour financer le voyage et promouvoir le projet. Ils ont participé trois jours à la fête de la science, vendu des croissants aux récréations matinales, réalisé des paquets cadeaux, rencontré leur maire, visité des entreprises. Grâce à leurs efforts et à la générosité de nos partenaires, notre budget est passé à l'équilibre et le projet d'aligner leurs réalisations aux olympiades de la robotique en Californie devait se concrétiser.

Les jeux olympiques de robotique ont eu lieu 10 années durant à San Mateo près de San Francisco. Il apparaît que les organisateurs n'envisagent pas de reconduire en 2014 cette compétition : le site internet de l'épreuve n'est plus mis à jour et nos nombreux mails restent sans réponse. Nous avons alors recherché une autre compétition de robotique, dans un pays anglophone, proposant une épreuve de type artistique durant le troisième trimestre. Cette compétition devait rester particulièrement exigeante pour convaincre nos partenaires financiers de maintenir leur soutien et ainsi assurer le départ de tous.

Cette année deux des concours les plus prestigieux ne se déroulent pas dans des pays anglophones : Robocup a lieu au Brésil et World Robofest Championship en Corée du sud. Nous avons donc envisagé d'inscrire nos élèves au STEM Tech Olympiad (pour Science, Technology, Engineering and Math) qui se déroule à Miami du 4 au 6 mai. Ce choix nous semblait judicieux car une grande partie des épreuves de robotique disputées à Robogames y sont également proposées. Malheureusement, cette décision a été prise trop tardivement et nous n'avons pu assurer de manière satisfaisante l'accueil de 35 jeunes adolescents pendant dix jours. À leur grande déception, les élèves de la classe de robotique ne partiront donc pas à l'étranger cette année.

Nous allons donc cette année nous limiter à des compétitions régionales et nationales. Tout d’abord, nous avons retenu à Robofesta, le championnat académique de robotique, dans lequel nous avons déjà obtenu quatre titres. Nous avons également inscrit nos élèves à l’opération Raconte ta science organisée par l’Espace des Sciences. Pour cette épreuve, ils réalisent une vidéo présentant les différentes étapes de test et de réalisation de leurs robots musiciens. Enfin, ils participent à la neuvième édition de Faites de la Science qui est organisée par la Conférence des Doyens d'UFR scientifiques des Universités (CDUS). Ce championnat se déroule en trois phases, la finale se déroulant le 23 mai à Montpellier. Notre fanfare peut espérer se distinguer car elle s'inscrit parfaitement dans la volonté de faire acquérir une culture scientifique et technique aux élèves des lycées.

This entry was posted in non-classe. Bookmark the permalink.