je ne pense qu’il y a de bonnes ou de mauvaises situations, si je devais résumé ma vie avec vous aujourd’hui je dirais que c’est d’abord des rencontres, des gens qui m’ont tendent la main peut-être à un moment où ça n’allait pas, où j’étais seul chez moi et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destiné parce que quand on a le goût de la chose, le goût de la chose bien faite, on ne trouve pas, je dirais le miroir qui nous aide à avancer. Alors ce n’est pas mon cas comme je le disais là puisque moi j’ai pu, et je dit merci à la vie, je lui dit merci, je chante la vie, je danse la vie, je ne suis qu’amour, et quand beaucoup de gens me demande « mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? » et bien je leur répond très clairement que c’est ce goût de l’amour qui aujourd’hui m’a aidé à entreprendre une construction mécanique et demain qui c’est peut-être à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi.

This entry was posted in non-classe. Bookmark the permalink.

One Response to

  1. robotics says:

    Could you translate that ?

Comments are closed.